Index du Forum


Le forum fait par des passionné(e)s de guppy pour des passionné(e)s de guppy et d'aquariophilie en général.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum ->
Bien être des poissons (Présentation obligatoire)
-> Débuter avec les guppys
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Geogeo83
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2009
Messages: 19 380
Localisation: Toulon
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 22 Aoû 2010 - 09:00    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

Oui, je sais, encore un truc de 20 pages, mais sans un minimum de lecture, comment apprendre ???
Les partisans du moindre effort n’auront qu’à cliquer sur la touche « Marquer comme lu »   
Tout d'abord quelques notions (niveau CE1, limite maternelle) de chimie, de physique et de botanique:

Physique et chimie:
 L’eau contient des gaz dissous (oxygène, gaz carbonique, etc.)Plusieurs facteurs influent sur ces taux, nous ne parlerons que d'oxygène (O) et de gaz carbonique (CO2):
La température: plus une eau est chaude moins elle contient d'O
Le mouvement: une eau qui bouge contient plus d'O qu'une eau qui stagne
La profondeur: plus on descend moins il y a d'O (inutile dans notre cas)
Botanique:
La photosynthèse: C'est une des propriétés des plantes chlorophylliennes qui, sous l'effet de la lumière, absorbent du CO2, le transforment, en gardent le carbone et en rejettent l'O
Ce processus n'est valable qu'à la lumière, dans l'obscurité il s'inverse avec moins d'échange mais il s'inverse quand même donc la plante va rejeter du CO2 et absorber de l'O (à ne pas oublier)
(Petit aparté : C'est pour cela qu'il est fortement déconseillé d'avoir des plantes ou des bouquets de fleurs dans une chambre à coucher fermée sous peine de se réveiller avec des maux de tête dûs au manque d’oxygène.)

Ces notions étant acquises, revenons à nos bacs et au bulleur.
Notre population (les espèces les plus courantes)
Guppys: temp. de 18 et 28°  PH de 5.5 et 8.5
Corydoras (suivant les espèces) temp. de 20 à 30° PH de 6 à plus de 8
Ancistrus (suivant les espèces) temp. de 20 à 30° PH de 5.5 à 8
Ces paramètres ont été relevés sur les livres traduits de l'allemand  "Atlas de l'aquarium" tomes 1 et 2 édition Mergus année 2007. Ces livres que je viens de me racheter et qui m’ont coûté la peau des f..., font référence dans le monde de l'aquariophilie.
Donc nous voyons que nous avons une plage de 20 à presque 30° pour la température et de 6 à 8 pour le PH (cela va nous être utile par la suite).
A vous de revoir ces paramètres en fonction de votre population.

Effet du bulleur sur l’eau de l’aquarium :
 Contrairement à une idée reçue ce ne sont pas les bulles qui oxygènent l’eau, elles montent bien trop rapidement à la surface pour qu’il y ait échange gazeux, mais le mouvement créé par celles-ci. Tout mouvement  à la surface du bac (sortie de pompe ou de filtre, exosteur, filtre semi-humide, filtre cascade et même si vous passez des heures à remuer l’eau avec votre main)   a exactement le même effet, l’oxygénation de l’eau donc élévation du PH, mais de combien ???
J’ai fait des tests dans mon bac (mesures effectuées à l’aide du test à gouttes JBL)
PH du bac avec un léger mouvement de surface dû à ma pompe : 7.4
Ajout d’un bulleur réglé à fond la gamelle (impossible dans un bac en temps normal, c’était la tempête à la surface)
Mesure du PH à h + 24 : 7.6
Mesure du PH à h + 48 : 7.6. J’en ai déduit que le PH s’était stabilisé.
A h + 48 et 2 mn : Arrêt de l’expérience, mes poissons faisaient trop de sport et mes oreilles n’en pouvaient plus mais aucun souci à me faire pour mes bestioles.
Donc l’argument « je n’en mets pas, ça monte le PH et ce n’est pas bon pour mes poissons » ne tient pas, le PH restant bien en deçà du maximum tolérable.
Effet du bulleur sur la température :
Bien qu’il soit indéniable que le brassage de l’eau du bac par un bulleur fasse descendre la température de celle- ci, cette chute n’est limitée qu’à 2° grand maximum, il ne faut donc par prendre ce moyen comme une panacée mais, bulleur + arrêt de la lumière (si les ballasts sont sous le couvercle) + ouverture du couvercle peuvent suffir pour faire descendre l’eau à une température acceptable c’est à dire juste au dessous de 30° et pas à 24°.
Par contre, comme nous l’avons vu plus haut,  une eau chaude contient beaucoup moins d’O dissous et de plus après extinction de la lumière et l’inversion du cycle de la photosynthèse,  l’O dissous va encore diminuer et là, par une belle nuit d’été, on risque la catastrophe ou, au moins, retrouver  tous ses poissons en surface à piper l’air avec frénésie.
Dans ce cas, forte température surtout nocturne et bac bien planté, l’utilisation d’un bulleur ou de tout autre moyen de brassage devient quasiment indispensable.
A noter que tout système de CO2 (bouteille ou générateur) doit être impérativement neutralisé à l’extinction de la lumière et ce, quelque soit la température pour éviter un trop grand taux de CO2.

Effet du bulleur en fonction du type de plantation:
Si un petite dose de CO2 est indispensable à nos plantes, une grosse dose n’est pas très bonne  pour nos poissons (voir toxique). Le CO2 est beaucoup plus soluble dans l’eau que l’O et il a la fâcheuse tendance à le remplacer.

Bac non planté : que ce soit dû à une erreur de débutant (plantes en plastique) ou pour des bacs spécifiques (nurserie, maintien), un bac non planté n’est pas équilibré il est souvent utile de bien brasser l’eau surtout pour les petits volumes.

Cas particulier, le bac hôpital : Un bulleur ou tout autre système de brassage énergique est obligatoire pour compenser les difficultés respiratoires pouvant être dûes soit à la maladie soit au produits ou médicaments. La suroxygénation de l’eau aura même un effet bienfaisant et stimulant sur les poissons et même légèrement curatif sur des  pathologies à germes anaérobies (vivant en absence d’oxygène).  

Bac planté à très planté : Dans la grande majorité des cas le bulleur n’est pas indispensable (mais pas forcément néfaste), il le devient en cas de fortes chaleurs, de traitements médicamenteux (même au sel), et dés que les poissons ont tendance à monter à la surface.

Toujours se rappeler que, que ce sont quand même les poisons qui sont à privilégier  par rapport aux plantes.

Bac "hollandais " (le vrai) : Dans un bac "hollandais " les vedettes sont les plantes, donc peu (et bien spécifiques) ou pas de poissons, énormément de lumière, des doses massives d’engrais et de CO2, bien entendu, dans un tel type de bac, pas de bulleur.

Pour conclure :
1/ Se rappeler qu’un bulleur n’a qu’un effet mécanique et que c’est le mouvement de surface qui oxygène l’eau.
2/ Ne  jamais hésiter à brasser l’eau du bac au moindre signe de «pippage» des poissons.
3/ Dans l’immense majorité des cas l’augmentation du PH dûe à l’oxygénation  ne nuira pas ou peu aux plantes mais augmentera le bien être des poissons.

Et juste une anecdote pour prouver que, des fois, un aquariophile c’est c.. :
A mon club il y avait un membre "je sais tout"  farouche opposant  du bulleur,  mais opposant limite agressif, un jour le président et moi nous nous sommes rendus chez lui pour donner un coup de main à  la réfection de son bac et là……………………..  je vous le donne en mille, un magnifique filtre externe rejetait son eau au moyen d’une superbe rampe multi-trous placée à 5 bon cm de la surface avec un joli bruit de cascade, en effet, il n’avait pas besoin de bulleur et moi, j’étais mort de rire.
 
  
 
_________________


Dernière édition par Geogeo83 le Jeu 1 Aoû 2013 - 07:13; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Aoû 2010 - 09:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sylvain_M
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Aoû 2010 - 11:56    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

:ok: Merci Geogeo pour cet article... en fin de compte ce que je comprends, c'est qu'il faut adapter le materiel aux conditions/plantes/population...Y'a pas de "NON il faut pas ça", et pas de "Il faut absolument ce machin"...

Revenir en haut
fab7860
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Aoû 2010 - 12:24    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

Très bon article geogeo et super bien expliqué. Utile pour beaucoup de monde   :ok:

Voilà pourquoi la plus part des installations pour les Guppy de concours où les bacs sont nu, sont filtré par filtre exhausteur .... car ça filtre et ça remue l'eau pour l'oxygéner :mrgreen:


Revenir en haut
Sayan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Aoû 2010 - 12:42    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

:ok: :ok: :ok:
Un article vraiment intéressant , et très plaisant à lire comme d'habitude.

Je me suis toujours demandé si une turbine faisant un léger brassage en surface sans non plus faire un bruit de cascade ni de bulles pourrai suffir à ce fameux brassage et l'oxigénation de l'eau  :icon_study: Qu'en pense tu ?


Revenir en haut
vve
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Aoû 2010 - 14:42    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

ça fait plaisir de relire ça faisit longtemps

Revenir en haut
Geogeo83
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2009
Messages: 19 380
Localisation: Toulon
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 22 Aoû 2010 - 17:37    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

Sayan a écrit:

:ok: :ok: :ok:
Un article vraiment intéressant , et très plaisant à lire comme d'habitude.

Je me suis toujours demandé si une turbine faisant un léger brassage en surface sans non plus faire un bruit de cascade ni de bulles pourrai suffir à ce fameux brassage et l'oxigénation de l'eau  :icon_study: Qu'en pense tu ?
Les turbines c'est bon, mais ça aime trop les alevins ,à moins de mettre une bonne crépine et que son débit soit adapté
Sylvain_M a écrit:

:ok: Merci Geogeo pour cet article... en fin de compte ce que je comprends, c'est qu'il faut adapter le materiel aux conditions/plantes/population...Y'a pas de "NON il faut pas ça", et pas de "Il faut absolument ce machin"...
Tu deviens un aquariophile :mrgreen: tout est en effet une question d'équilibre (comme dans la nature)
_________________


Revenir en haut
Sylvain_M
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Aoû 2010 - 20:44    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

Geogeo83 a écrit:
Tu deviens un aquariophile :mrgreen: tout est en effet une question d'équilibre (comme dans la nature)


Merci, je vois que que je suis sur la bonne voie :).
J'étais aussi en train de me dire un truc, c'est que finalement, si on veut se faire plaisir en aquariophilie, je pense que c'est d'avoir le mins de choses "ch..." à faire. Et que du coup, on devrait peut-être choisir les poipois et les plantes en fonction de son environnement (composition de l'eau, température et je dirais aussi sa situation (en appart, c'est moins évident...). Après bien sûr ce n'est que mon avis, mais je sais que si c'était à recommencer, je débuterais autrement...


Revenir en haut
Geogeo83
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2009
Messages: 19 380
Localisation: Toulon
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 22 Aoû 2010 - 20:49    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

C'est une de mes règles fondamentales  :ok: pas de discus si mon eau est a 8 et pas d'africains si elle est à 7  mais pour le guppy c'est tout bon  :mrgreen:
Moins on se prend la tête plus on se régale et plus on aimera l'aquariophilie (mais il y a des masos)
_________________


Dernière édition par Geogeo83 le Lun 23 Aoû 2010 - 03:23; édité 1 fois
Revenir en haut
pascal09
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Aoû 2010 - 22:03    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

Super et utile, bravo!!

Revenir en haut
didinegg
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 29 Aoû 2010 - 23:23    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

:ok: :ok:
Merci !!
je suis en appart et l'été (donc en ce moment) l'eau est à 29/30°, je me demandais comment la faire baisser de 2° environ.
voilà qui est fait !!


Revenir en haut
MeRoJ
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 21 Sep 2010 - 13:09    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

Super article, pour nous qui débutons, c'est rassurant de lire tout ça car on a beaucoup de plantes, donc la nuit on laisse le bulleur pour aider. . .ça ne peut pas faire de mal.

Revenir en haut
Ronan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 21 Sep 2010 - 17:45    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

:ok:

je vais encore trouver des trucs à dire....désolé, hein ! :oops:

- Pour le coup du diffuseur en bac planté, j'ajouterai la nuance qu'à cause du brassage induit, il y a un "dégazage" de CO2... donc c'est pas l'extase, et il faut pas s'étonner que les plantes poussent moins bien avec diffuseur que sans..... mais bon !

- Pour le coup du pH, je suis désolé, mais je vais mettre un gros bémol ! ( faudrais peut-être même faire un post séparé d'ailleurs....)
Le pH est directement fonction de la dureté.... aussi, plus la dureté est élevée, plus le pouvoir tampon est élevé.... fais le même test à 0 de dureté, tu verras de grosses variations !
Faut que je détaille.... je vais faire un autre post !

R.


Revenir en haut
Geogeo83
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2009
Messages: 19 380
Localisation: Toulon
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 21 Sep 2010 - 18:07    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

Je n'ai qu'effleuré le sujet volontairement pour ne pas trop rebuter les "débutants".
Je l'ai dit: "Tout d'abord quelques notions (niveau CE1, limite maternelle) de chimie, de physique et de botanique:"
Puis je n'ai abordé que le cas de bacs les plus courants .
Et, enfin, j'ai signalé que pour moi c'était quand même les poissons qui primaient
Mais c'est vrai que quelques articles plus pointus seraient les bienvenus :ok: je ne suis qu'un autodidacte vulgarisateur (enfin j'essaie)
_________________


Revenir en haut
fab7860
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 21 Sep 2010 - 20:53    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

Ronan a écrit:
Faut que je détaille.... je vais faire un autre post !R.

Allez, on attend ton post alors :icon_geek:

Revenir en haut
MeRoJ
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 22 Sep 2010 - 10:05    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses Répondre en citant

Trop cool !

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:18    Sujet du message: Quand se servir d'un "bulleur" et d’autres choses

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum ->
Bien être des poissons (Présentation obligatoire)
-> Débuter avec les guppys
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Xooit.com :: Top Forums

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com