Index du Forum


Le forum fait par des passionné(e)s de guppy pour des passionné(e)s de guppy et d'aquariophilie en général.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Chap.7 Les plantes en rosette "Echinodorus"

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum ->
Équipement d'un bac (Présentation obligatoire)
-> Plantes, algues & substrats
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Geogeo83
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2009
Messages: 19 396
Localisation: Toulon
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 馬 Cheval

MessagePosté le: Dim 10 Oct 2010 - 11:00    Sujet du message: Chap.7 Les plantes en rosette "Echinodorus" Répondre en citant

Echinodorus amazonicus                                   Amazone à petites feuilles
Fam.: Alfsmataceae                                       Syn.: Echinodorus brevipedicellatus

Cette espèce à planter en solitaire, est de taille moyenne, d'environ 40 cm de hauteur; elle constitue un excellent point fort dans la décoration. Les feuilles de 30-40 cm de long sur 2-3 cm de large, sont linéaires lancéolées, légèrement courbées en forme d'épée, d'un vert clair. Elles sont pourvues de 3 nervures s'étendant de la base jusqu'au sommet et de 2 autres nervures plus fines courant le long des bords. Elle est difficile à cultiver, et reste de petite taille quand la dureté carbonatée est élevée. L'éclairement doit être moyen; le substrat ne doit pas être trop grossier mais néanmoins léger et bien chauffé.
Multiplication: Plantes adventives apparaissant sur les longs axes floraux submergés; à marcotter et à séparer ultérieurement.
D: 2, KH: 2-12°, pH: 6,5-7,2, T: 24-28 °C, HA: 2-3

Echinodorus angustifolius                                         Echinodorus à feuilles étroites
Fam.: Alismataceae

Petite plante palustre, à feuilles lancéolées, 10-15 cm x 1 cm, presque acaule. En aquarium, la plante arbore des feuilles étroites et linéaires, 20-40 cm x 0,5-0,8 cm, acuminées, rétrécies à la base et presque sans pétiole. Sous éclairage supérieur à 12 heures journalières, limbe et tige sont composés. Coloration verte parsemée de pointillés sombres ou uniformément verte. Nervure principale distincte, flanquée de 2 nervures secondaires très discrètes. S’acclimate bien en aquarium grâce à ses feuilles allongées la plupart du temps, pouvant servir à verdir I' arrière plan ou les parties latérales d’un bac, au même titre que les Sagittaires à feuilles fines ou les Vallisneries. En eau acide, les plantes ne se développent pas correctement. Les stolons, émis en nombre excessif, peuvent affaiblir la plante et perturber son développement. Si tel est le cas, pincer les stolons en surnombre: se forme alors une rosette à feuilles nombreuses, demeurant courtes sous éclairage intense.
Multiplication: les stolons poussent généralement en pleine eau, portant de nombreuses repousses: il suffit de les plaquer au sol.
D: 2, KH: 5-12, pH: 6,5-7,5, T: 20-25°C, HA: 2-3

Echinodorus argentinensis
                                         Echinodorus d'Argentine
Fam.: Alismataceae                                            Syn.: Echinodorus grandiflorus var. ovatus

Plante palustre de dimensions intermédiaires, à feuilles aériennes ovales, base arrondie, extrémité effilée, 15-25 cm x 10-15 cm; la hampe florale peut atteindre 150 cm, la base pouvant être ramifiée et compter de 12-16 verticilles. Feuilles aquatiques d’un vert sombre, étroites à ovaloïdes ou lancéolées, 15-20 cm x 3-6 cm, assez résistantes, acuminées, à base courte et à bords le plus souvent droits. 5 à 7 nervures longitudinales, visibles surtout à la face inférieure de la feuille, partent de la base, les 3 plus centrales s’achèvent à la pointe. Le pétiole est de section nettement triangulaire, plus long que le limbe. Parfois, les feuilles restent petites (8x2 cm), juchées au bout de longs pédoncules, probablement en réaction à une eau trop dure. Les plants isolés atteignent une envergure considérable (40 cm environ), requérant beaucoup d’espace et une profondeur adaptée. Dans le cas contraire, ou si la culture est trop serrée, ne se développent que des feuilles aériennes: couper celles-ci jusqu' à réapparition de feuilles aquatiques sur pétioles courts. Eliminer également une partie des anciens limbes. L’espèce reste robuste et tolérante, capable de s’adapter en eau acide: ses besoins en lumière sont alors supérieurs à ceux des autres espèces du genre.
Multiplication: multiplication aquatique inconnue à ce jour, récolte de semences produites par des plantes émergées.
D: 2, KH: 3-12, pH: 6.0-7,5, T: 22-28°C, HA: 2-3

Echinodorus aschersonianus                                  Echinodorus d' Ascherson
Fam.: Alismataceae

Plante palustre de taille moyenne, à feuilles aériennes variables, lancéolées à ovales., 13x8 cm, à base souvent cordiforme. Feuilles aquatiques d' un vert foncé, 10-15 cm x 3-5 cm, assez polymorphes: cordiformes, à bout arrondi ou pointu, ou ovales à lancéolées. Selon la taille des feuilles, de 3 à 5 nervures longitudinales partent de la base. Cette forme est fonction de l'intensité de I' éclairage: en-deçà de 12 heures journalières, elle est lancéolée à: jusqu1 à 3,5 cm; 24-28 étamines; fruits: 2-3 mm, généralement à 2-3 glandes latérales base pointue, au-delà, le limbe est plus large, ovale à cordiforme, presque arrondi. Plante solitaire, de 25-35 cm de hauteur, convenant aux aquariums de profondeur modérée. Sous éclairage intense ou lorsque I' espace est limité, la plante développe des feuilles aériennes. Le dosage de la lumière est donc un facteur de culture capital, de même que l’espace disponible.
Multiplication: la hampe florale, droite au début, s’infléchit par la suite vers le sol, puis émet des racines et quelques plantules adventives, peu nombreuses, au niveau de 1-2 verticilles, seulement à plus de 12 heures par jour de lumière.
D: 2, KH: 2-12, pH: 6,5-7,2, T: 22-28°C, HA: 2-3

Echinodorus berteroi   
                                       Echinodorus cellophane
Fam.: Alismataceae                                               Syn.: Echinodorus rostratus

C'est une plante d'aquarium intéressante, dont la forme des feuilles est variable. Sa longévité est cependant limitée. La forme juvénile présente des feuilles étroites et effilées. Les feuilles de la plante adulte, de 20-30 cm de long sur 3-4 cm de large, sont cordiformes, à nervation d'un jaune clair ondulant le limbe. Les feuilles qui se développent ultérieurement sont longuement pétiolées et deviennent flottantes; elles provoquent la disparition des feuilles submergées. L'apparition peu souhaitable de ces feuilles flottantes peut-être évitée en utilisant un substrat sablonneux, pauvre et un éclairement journalier inférieur à 12 heures. Les feuilles submergées peuvent également être conservées en coupant régulièrement les feuilles flottantes qui se développent.
Multiplication: Rameaux-latéraux du rhizome.
D: 3, KH: 2-12°, pH: 6,5-7,0, T: 20-26 °C, HA: 2-3

Echinodorus bleheri   
                                        Plante épée amazone de Bleher
Fam.: Alismataceae                              Syn.: Echinodorus paniculatus, Echinodorus rangeri

C'est incontestablement l'espèce la plus répandue dans les aquariums. Cette excellente plante vivace, à nombreuses feuilles en rosette, constitue à l'état solitaire un point fort de la décoration; quand la place est suffisante, elle peut également être plantée en groupe à l'arrière-plan du bac. Les feuilles de 30-50 cm de long sur 4-8 cm de large, sont lancéolées, d'un vert foncé, effilées aux deux extrémités. A partir de la nervure médiane apparaissent à la base et nettement plus haut, deux paires de nervures qui courent le long des bords. Les nombreuses autres nervures secondai ressent transversales et occasionnellement brunâtres C'est une plante robuste qui se développe normalement, même sous éclairement moyen et en eau dure. Une carence en fer entraîne toutefois une mauvaise croissance des individus qui présentent alors des feuilles cordiformes, translucides et jaunâtres.
Multiplication: Plantes adventives se formant sur les axes floraux que l'on marcotte.
D: 1, KH: 2-15°, pH: 6,5-7,5, T: 24-28 °C, HA: 2-3

 Echinodorus bolivianus                                                 Echinodorus nain de Bolivie
Fam.: Alismataceae                                          Syn.: Echinodorus austromoamericanus

Petite plante palustre amphibie. Feuilles lancéolées à ovaloïdes, 3-5 cm x 0,5-1,0 cm, extrémité arrondie, à pédoncules de 2-3 cm, dont la naissance est souvent colorée en rouge. Feuilles aquatiques étroites, linéaires, d’un vert clair, à pédoncule bref, 7-12 cm x 0,5-0,8 cm, aux 2 extrémités également pointues. Excellente plante d’avant-plan, quelle que soit la taille du bac. Les touffes forment un gazon épais envahissant, de 10 cm de haut environ. Pour en limiter la densité, il convient d’éclaircir régulièrement ces massifs, car on prévient ainsi I' apparition de sujets en dégénérescence. Cette petite plante est d’une culture très facile, s’adaptant à des conditions de culture variées.. Pour remédier à I' apparition de feuilles maladives ou chlorosées, procéder à des apports réguliers d’engrais contenant du fer. En eau très dure, il est souhaitable de faire diffuser artificiellement du CO2.
Multiplication: des stolons rampants émettent de nombreux plants adventifs alignés, s’enracinant d’eux-mêmes dans le substrat.
D: 1, KH: 2-15, pH: 5,8-7,5, T: 18-28°C, HA: 1-3

Echinodorus cordifolius      
                                           Echinodorus à feuilles cordiformes
Fam.: Alismataceae                                                     Syn.: Echinodorus radicans

C'est une espèce sans exigence particulière à planter en solitaire dans les grands bacs. Les feuilles de 20-25 cm de long sur 10-15 cm de large, sont cordiformes, obtuses et pourvues de 5-7 nervures partant de la base. Elles sont occasionnellement rougeâtres et tachetées. Il convient de couper à temps les feuilles flottantes longuement pétiolées, afin de conserver les feuilles submergées. En cas de nécessité, on réduira l'assimilation des éléments nutritifs en réduisant le système racinaire. L'axe floral, très robuste, produit de grandes fleurs blanches en dehors de l'eau. La fructification est possible après pollinisation.
Multiplication: Plantes adventives apparaissant sur le substrat; ces plantes sont séparées et repiquées.
D: 2, KH: 5-15°, pH: 6,5-7,5, T: 22-28 °C, HA: 2-3

Echinodorus grandiflorus    
                                     Echinodorus à grandes fleurs
Fam.: Alismataceae

Feuilles aériennes 40 x 35 cm, à longs pétioles. Limbe cordiforme, à bout pointu. Nervure principale, bords de la base et pétiole pubescents. En règle générale, la culture est impossible en aquarium, car la plante ne forme que des feuilles aériennes. Les plantes jeunes tiennent quelques temps dans I' eau, si l'on a soin de tailler les feuilles aériennes les plus grandes. Feuilles aquatiques ovales, 15 x 8 cm, base arrondie, légèrement cordiforme, 7 nervures longitudinales partent de la base, tige, nervure médiane et bords de la base du limbe sont pubescents. Culture requérant des aquariums spacieux et ouverts, permettant à la plante de se déployer au-dessus de I' eau. En culture palustre, il faut également des volumes importants.
Multiplication: reproduction aquatique inconnue à ce jour; en revanche, la récolte des semences de plantes émergées possible.
D: 3, KH: 2-10, pH: 6,0-7,5, T: 22-24°C, HA: 3

Echinodorus horizontalis                           Echinodorus à feuilles horizontales
Fam.: Alismataceae

Cette espèce touffue est à planter en solitaire dans des bacs de taille moyenne. L'angle obtus formé par le pétiole et le limbe à peu près horizontal est caractéristique. Le limbe de 15-20 cm de long sur 5-10 cm de large, est cordiforme, d'un vert foncé, en général brièvement pétiole et pourvu de 5-7 nervures principales partant de la base.  Les feuilles sont fréquemment d'un rouge brunâtre au début de leur développement, puis verdissent progressivement. Elle s'adapte aisément, bien qu'elle nécessite un bon éclairement et ne produit en général pas de feuilles flottantes. L'axe floral submergé est pourvu de fleurs épanouies sous l'eau ou juste au dessus de la surface de l'eau.
Multiplication: Plantes adventives à séparer de l'axe floral et à repiquer.
D: 2, KH: 5-12°, pH: 6,5-7,2, T: 22-28 °C, HA: 2-3

Echinodorus latifolius                                       Echinodoms nain moyenn
Fam.: Alismataceae                                          Syn.: Echinodorus magdalenensis

Feuilles aquatiques vert clair, linéaire-lancéolé, 5-15 cm long, 0,5-1,5 cm large, acuminé, base peu à peu atténué sans former un pétiole distinct. Nervure centrale distinctement, 2 latérales graciles, quelquefois absent. Une décoration excellente du premier plan d’aquariums de toutes dimensions. Les exigences générales sont modérais, aussi dans l'eau dur une croissance saine est possible. Les stolons allongés créent de nouvelles plantes par lesquelles résulte une pelouse extensive, qui plus tard devient touffu.
Multiplication: stolons avec plantes adventives alignées.
D: 1, KH: 2-15, pH: 6,5-7,5, T:22-30°C, HA: 1-3

Echinodorus longiscapus  

Fam.: Alismataceae                               Syn.: Echinodorus grandiflorusvat. longiscapus

Plante aquatique peu répandue, et donc rare en culture. Feuilles submergées rondes à ovaloïdes, à pétiole court, 7-9 cm, de 9 à 11 nervures longitudinales partant de la base. Coloration d’un vert intense, partie supérieure du limbe parfois ponctuée de taches brunes. Bonne adaptation à la vie aquatique, surtout sous éclairage faible et sur substrat pauvre. Cette plante solitaire atteint 15-25 cm de haut, les feuilles restant en nombre limité par rapport aux espèces voisines. Celles-ci ont un pédoncule réduit, et doivent pouvoir se développer sans entrave; bien dégager I' espace environnant chaque plant. Dans la cas contraire, voire sous éclairage insuffisant, le pétiole s’allonge et les feuilles sont flottantes et adaptées à la vie aérienne. On pourra les couper pour stimuler la formation de limbes submergés, à pétiole court. En cas d’échec, transplanter la plante et éclaircir le feuillage.
Multiplication: hampes florales submergées rares, portant quelques rejets adventifs, mais en nombre limité.
D: 3, KH: 5-12, pH: 6,5-7,5, T: 22-28°C, HA: 2-3

Echinodorus macrophyllus                                  Echinodorus hérissé, échinodorus à grandes fleurs
Fam.: Alismataceae                                        Syn.: Echinodorus scaber

Plante palustre imposante. Feuilles aériennes à longs pétioles, ovaloïdes et larges, cordiformes, à base lobée, à extrémité doucement échancrée, pétiole et bords inférieurs du limbe sétacés.. Feuilles aquatiques d’un vert olive, rouges au début de leur développement, 15-30 cm x 10-20 cm, base cordiforme, extrémité arrondie, voire faiblement échancrée. Pétiole et bords inférieurs du limbe, parfois également nervure médiane sétacés. De 7 à 11 nervures longitudinales partent da la base, les 3 ou 5 nervures centrales s’achevant à la pointe du limbe. Différents écotypes font que certaines plantes sont constamment submergées, tandis que d’autres développent davantage des feuilles flottantes ou aériennes; en raison de sa taille respectable, mieux vaudra la cultiver sous éclairage d’intensité moyenne et sur sol peu fertile, en éliminant régulièrement les feuilles flottantes.
Multiplication: individuation des rares repousses émises par le rhizome.
D: 2, KH: 2-12, pH: 6,5-7,2, T: 24-28°C, HA: 2-3

Echinodorus maritii                                                Echinodorus géant à feuilles ondulées
Fam.: Alismataceae                                        Syn.: Echinodorus maior, Echinodorus leopoldina

C'est une espèce imposante à planter en solitaire dans les grands aquariums. Les feuilles de 40-50 cm de long sur 4-8(10) cm de large, sont lancéolées, brièvement pétiolées, d'un vert clair. Leurs bords sont ondulés et leurs deux extrémités sont obtuses. Deux nervures latérales partent de la nervure médiane, toutes les autres nervures secondaires émanant de la base. L'éclairement doit être moyen, l'espace dégagé et le substrat sablonneux, léger et riche en éléments nutritifs. Cette plante est sensible au refroidissement du substrat: dans ce cas, elle pousse de manière chétive. L'axe floral est rigide et se développe au dessus de la surface de l'eau, pouvant atteindre 100 cm de hauteur; il fournit de nombreuses fleurs qui après pollinisation artificielle, donnent des fruits.
Multiplication: Semis possibles, plantes adventives se formant sur l'axe floral que l'on marcotte
D: 2, KH: 2-12°, pH: 6,5-7,2, T: 24-28 °C, HA: 3

Echinodurus osiris 
                     Echinodorus rouge
Fam.: Alismataceae                      Syn.: Echinodorus osiris rubra, Echinodorus aureobrunala

C'est une espèce robuste à planter en solitaire, convenant également pour une eau très dure. Pouvant atteindre une hauteur de 40-50 cm, elle constitue un excellent point  fort dans la décoration. Les feuilles de 30-40 cm de long sur 4-5 cm de large, très souvent d'un rouge intense dans leur jeune stade, sont fréquemment très ondulées pourvues d'une nervation longitudinale et transversale très distincte. Relativement  peu exigeante quant à l'éclairement, cette espèce pose des problèmes de croissante quand, simultanément, l'eau est pauvre en éléments nutritifs et l'éclairement intense. De ce fait, un substrat enrichi stimule le développement.
Multiplication: Plantes adventives se formant sur l'axe floral; rameaux latéraux du rhizome.
D: 1, KH: 5-15°, pH: 6,5-7,5, T: 22-28 °C, HA: 2-3


Echinodorus palaefolius                                    Plante-épée à feuilles larges
Fam.: Alismataceae   

Feuilles submergées lancéolées, 20-30 cm x 3-4 cm, largeur maximale du limbe vers le centre, à 2 extrémités effilées, le pédoncule restant de longueur réduite. Les jeunes feuilles ont une teinte rougeâtre, parsemées de taches rouges sous éclairage intense. De la base montent 3 nervures longitudinales, nettement distinctes à la face inférieure du limbe. Plante solitaire de taille moyenne, émettant volontiers des feuilles aériennes en eau peu profonde et sous éclairage très intense. En revanche, sous éclairage moins fort, en substrat pauvre et cultivée isolément, seule la forme aquatique se développe. Plante exigeante en aquarium, rarement cultivée.
Multiplication: de la forme aquatique: inconnue à ce jour; récolte des semences chez les formes terrestres.
D: 3, KH: 2-10, pH: 6,5-7,2, T: 24-28°C, HA: 2-3

Echinodorus parviflorum                        Echinodorus noir
Fam. : Alismataceae                             Syn.: Echinodorus peruensis, Echinodorus tocantin

C’est une espèce très répandue en aquariophilie, d'une excellente faculté d'adaptation. La rosette compacte, constituée de nombreuses feuilles, se développe même sous un éclairement moyen. Un substrat composé de gravier grossier ne semble guère favorable au développement des racines. Les feuilles de 15-20 cm de long sur 2-5 cm de large, sont brièvement pétiolées, de formes et de dimension variable, lancéolées, d'un vert foncé. Le limbe est pourvu de 5 nervures longitudinales naissant à la base, entre lesquelles courent de fines nervures transversales brunâtres. La base de ce limbe peut-être effilée ou arrondie. Cette plante est à introduire en solitaire dans des bacs de faible taille; elle peut accompagner des espèces à feuilles longuement pétiolées en tant que plante de couverture.
Multiplication : Plantes adventives se formant sur l'axe floral, à marcotter.
D :1, KH :2-15, pH: 6,0-7,8, T: 22-28 °C, HA: 1-3

Echinodorus portoalegrensis             Amazone à feuilles coriaces
Fam.: Alismataceae                       Syn.: Echinodorus porto alegre

Petite plante palustre et amphibie, poussant en milieu naturel en eau relativement froide (18°C); formes aérienne et aquatique semblables. Feuilles d' un vert foncé, lancéolées à allongées, fermes et coriaces, 8-12 cm x 4-5 cm, à pétiole court, extrémité pointue, non effilée, se rétrécissant vers la base, à 3-5 nervures longitudinales pubescentes à la base, d' un vert clair. Limbe à bords arqués dans sa partie supérieure, se recourbant vers le bas en cours de croissance: les pointes des feuilles âgées sont pratiquement au contact du sol. Les plantes restent peu élevées, et conviennent mieux à la décoration de I' avant-plan et intermédiaire. Pour mettre en valeur cette espèce originale, bien dégager les abords immédiats et ne pas planter d' autres espèces à proximité. Ne pas orienter le bout du rhizome vers la glace frontale; en effet, au fur et à mesure de son développement, la plante se déplace et peut alors se retrouver contre la vitre. Eclairer fortement. Sur substrat sablonneux pur, les plantes restent chétives, les grains trop grossiers pouvant eux-aussi s’avérer néfastes.
Multiplication: rejets sur sections de rhizome.
D: 3, KH: 5-15, pH: 6,5-7,5, T: 22-28°C, HA: 1-2

Echinodorus quadricostatus  
                              Echinodorus nain
Fam.: Alismataceae                                           Syn.: Echinodorus magdalenensis

Cette espèce produit un excellent effet décoratif à l'avant-plan des bacs de toutes dimensions. Sa hauteur varie de 5-15 cm selon l'espacement et l'intensité lumineuse. Les petites rosettes sont constituées de feuilles d'un vert clair, de 5-15 cm de long sur 0,5-1,0 cm de large, effilées, plus ou moins longuement pétiolées. Plusieurs nervures secondaires, en général à peine visibles, émanent de la nervure médiane. L'adaptation de cette plante à différentes intensités d'éclairement est généralement bonne. Un gravier trop grossier entraîne la formation de plantes chétives, tandis qu'une carence en fer produit rapidement des individus à feuilles jaunâtres. Il suffit de peu d'exemplaires au départ, compte tenu d'une abondante multiplication. Il convient d'éclaircir régulièrement, voire de rajeunir les populations touffues.
Multiplication: Rejets très nombreux.
D: 1, KH: 2-12°, pH: 6,5-7,5, T: 22-28 °C, HA: 1-3

Echinodorus subalatus    
                 Echinodorus à longues feuilles
Fam.: Alismataceae
 
Plante palustre imposante. Feuilles aériennes lancéolées ou ovaloïdes, polymorphes, 15-25 cm x 3-10 cm, pointues aux 2 extrémités, à 7 nervures longitudinales, le plus souvent de couleur fauve, partie inférieure du pétiole muni de structures ailées. Les grandes plantes palustres à feuilles aériennes larges ne s’adaptent pas à la vie aquatique; préférer les jeunes plants à feuilles étroites. Feuilles aquatiques linéaires, 20-30 cm x 1-2 cm, rétrécies aux 2 extrémités, souvent réduites à la nervure centrale. Les pétioles sont généralement plus longs que les limbes. Ces plantes se cultivent en aquarium profond, sur site bien dégagé. En bac peu profond, les limbes fuselés flottent à la surface; dans ce cas, seuls les pétioles sont visibles par la glace frontale. La dureté carbonatée doit impérativement être faible, et le substrat constitué de sable grossier bien lavé. Plante rare en aquarium, convenant mieux aux grands paludariums.
Multiplication: inconnue à ce jour chez la plante en phase aquatique; récolte de graines produites par la forme aérienne.
D: 4, KH: 2-8, pH: 6,0-7,0, T: 20-26°C, HA: 3

Echinodorus uruguayensis                      Echinodorus à feuilles ondulées
Fam.: Alismataceae                             Syn: Echinodorus horemani

Feuilles aériennes rares, ovaloïdes, 15x9 cm. Hampe florale 30 cm, érigée au début, et s’infléchissant par la suite, non ramifiée, portant de 2 à 4 verticilles, fleurs 2 cm, 18 étamines, fruits de 1,5 mm de long, ornés de glandes latérales. Feuilles aquatiques d' un vert sombre, membraneuses, à pédoncule court, lancéolées, 25-35 cm x 2-3 cm, à bords faiblement ondulés, base allongée et extrémité abrupte et pointue. Nervure centrale basale, très épaissie, flanquée de 2 nervures longitudinales, 2 nouvelles nervures se formant plus haut sur le limbe à partir de la principale. Une variété affiliée arbore des feuilles rougeâtres, mais elle est rare et chère. Plante solitaire robuste, atteignant une envergure considérable. Convient mieux en arrière-plan, qu’elle occupe très efficacement, même en bac spacieux. Pas de feuilles aériennes, culture relativement facile. La plante préfère cependant les eaux neutres à faiblement alcalines, les substrats riches. Les températures élevées perturbent la plante, capable en revanche de supporter de basses températures.
Multiplication: repousses adventives sur certaines portions du rhizome.
D: 2, KH: 2-15, pH: 6,5-7,5, T: 20-25, HA: 2-3


Commentaires et questions: http://guppyworld.xooit.fr/t2175-Commentaires-et-questions-Plantes.htm#p365…

 
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 10 Oct 2010 - 11:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum ->
Équipement d'un bac (Présentation obligatoire)
-> Plantes, algues & substrats
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Xooit.com :: Top Forums

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com