Index du Forum


Le forum fait par des passionné(e)s de guppy pour des passionné(e)s de guppy et d'aquariophilie en général.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

article traduit sur les origines des endler's et wingéis
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum ->
Guppy de selection (Présentation obligatoire)
-> Formes sauvages & endlers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
wingei07
Hommage
Hommage

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 1 102
Localisation: labègude (07)
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 鼠 Rat
N°AFV: 10306

MessagePosté le: Mer 16 Sep 2009 - 17:07    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

en fouillant un peu sur le net je suis tombé sur ce blog d'un passionné allez y jeter un coup d'oeil ca vaut le coup:

http://endlersman-aquariophilie.fr/site-perso/articles/poissons/endlers--article-de-staeck-traduit
_________________
born to be wild


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mer 16 Sep 2009 - 17:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cedricwatrelot
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 16 Sep 2009 - 17:38    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

Voici l'article dont parle Julido07


Qui est qui ?  
  
Au sujet du Guppy Endler, Guppy de Cumana, Guppy de Campoma ou encore Poecilia wingei  
  
Sous la désignation « Guppy Endler » est proposé depuis quelques années dans le commerce aquariophile un petit vivipare dont les mâles sont étonnamment colorés. Bien que ce poisson ait été maintenu en aquarium depuis les années 70 déjà, une tentative d'avoir des informations précises sur eux dans la littérature aquariophiles reste souvent sans résultat.
En plus, on trouve de nombreux faux renseignements dans les quelques rares indications qui sont disponibles sur le Guppy Endler. Récemment il fut affirmé sur internet que le Guppy Endler ait été décrit en 2005 sous le nom de Poecilia wingei. Dans les contributions suivantes furent examinés les informations accessibles sur ce poisson recommandable et la débat fut lancé.
Les éléments de descriptions les plus importants des poissons proposés comme Endlers dans le commerce sont une large bande noire des environs des nageoires pectorales jusqu'au milieu du corps, une région vert brillant de la moitié inférieure à la queue et une bande orange rouge vif dans les région plutôt dorsale. La queue est transparente, prolongée en double épée, dont les bords rouges sont soulignés à l'extérieur par un fin liseré noir. Tous les mâles de cette couleur, qui est héréditaire et constante, provienne d'une forme d'élevage. La forme sauvage du Guppy Endler, qui revient véritablement en Allemagne, exclusivement avec quelques rares exemplaires, que Wolfgang Staeck a importé en 2003 du Venezuela, n'est proposé au contraire que très rarement.  
  
Histoire de la découverte du Guppy Endler  
  
L'histoire de la découverte de ce poisson est bien expliquée dans un e-mail souvent copié ou cité sur internet, celui de John Endler, professeur de biologie à l'université californienne de Santa Barbara, envoyé le 17 juillet 1995 à l'aquariophile Richard Sexton. Endler y rapporte qu'il a trouvé ce vivipare en 1975 au nord-est du Venezuela, dans la lagune de Los Patos, près de la ville portuaire de Cumana. Des recherches dans la collection du musée zoologique de l'université de Michigan ont plus tard révélé que Franklyn F.Bond avait découvert ce poisson bien plutôt, à savoir en 1937 ! Endler donna ensuite ses poissons de Cumana au taxonomiste Don Éric Rosen, qui devait les décrire, mais mourra avant la fin de son travail. Klauss Kallman, de l'aquarium de New York, qui avait reçu une partie de ces vivipares intéressants par Rosen, les distribua finalement sous le nom de « Endler’s livebearer » (Ang. = vivipare de Endler) ou « Poecilia Endlers » aux aquariophiles.
Dans les années 97/98, l'Américain Armando Pov a visité deux fois le lieu de collecte et importé aux USA de nouveaux poissons. En 2003, les ichtyologistes Fred Poeser et Michael Kempkes ont finalement cherché des Endlers dans la lagune de Los Patos et sur la péninsule Paria, mais n'en ont pas trouvé, comme ils me le signalèrent. Bien que le Guppy Endler se répand déjà depuis 30 ans en aquariophilie, il n'est proposé en Allemagne que depuis quelques années dans le commerce.  
  
Le milieu de vie naturel  
  
En 2003, je visitai la ville d’Estado Sucre Cumana, une grosse ville portuaire de 500 000 habitants, dont la signification est en rapport avec les conditions de circulation vers les centres touristiques de l'île de Margarita. La Laguna de Los Patos est situé au sud-ouest de la ville, près de l'université, à côté de la route de Barcelona. Les eaux, qui s'étendent le long de la route sur un bon kilomètre, qui vont jusqu'à la mer, proviennent de nombreux étangs reliés sur 200 à 300 m d'étendue, dont l'eau est très troublée par les algues et dont les rives sont en grande partie bordée d'épaisses mangroves continues. Le rivage est habité par des crabes violonistes qui sont répartis en incroyables densités de population. Bien que je cherchai à de très nombreux endroits, je ne pus cependant, comme Poeser et Kempkes, ni attraper ni observer de guppy en août 2003.
Cependant, ma recherche fut couronnée de succès en plein courant d'un ruisseau canalisé de 3 à 4 m de large , que je découvris avant la Laguna de Los Patos, vers le nord de la région de la banlieue sud-ouest de Cumana. Ce cours d'eau de maximum 40 cm de profondeur au milieu, ne montrait aucun signe de courant et était très chargé en pollution et en eaux usées, qui en beaucoup d'endroits jaillissaient des berges bétonnées des maisons alentour. Malgré les conditions de vie défavorable vivaient dans ce ruisseau de nombreux poissons. Dans la région directe de son embouchure étaient présente les espèces marines manifestement tolérantes à l'eau douce. Environ 250 m plus loin en amont, je découvris les premiers Guppys, et à environ 400 m de la mer, il n'y avait alors plus que des Guppys, qui étaient présents à cet endroit avec d’étonantes densités de population. À cet emplacement les contrôles de quelques paramètres de l’eau ont donné les résultats suivants, à savoir que les poissons vivent là dans ces conditions vraiment extrêmes : la conductivité électrique, en conséquence du mélange de l'eau du ruisseau avec l'eau salée, oscillait entre 960 et 1100 microsiemens/cm, le pH était aux alentours de 7,6 et je mesurai une température de l'eau de 34,8°C !
La charge en eaux usées et la température très élevée avait pour conséquence une grosse déficience en oxygène, c'est pourquoi les guppy se rassemblaient en grand nombre aux endroits du ruisseau où il semblait que l'eau était plus fraîche et agitée par les rejets des eaux usées et des habitations.
D'après l'évaluation des valeurs mesurées dans les ruisseaux, il faut considérer que les Guppys vivent en général dans des eaux qui sont extrêmement pauvres en minéraux et très acide.
La recherche d'autres lieux de vie des Guppys Endler, dans d'autres cours d'eau dans les environs et dans les environs de Cumana, et aussi sur la péninsule Paria, restèrent sans succès, car pour moi il n'y avait toujours que des populations de guppy normaux.  
  
Signe distinctif des populations sauvages des Guppy Endler  
  
Déjà les premières tentatives fructueuses de capture à Cumana révélèrent sans aucun doute que j’avais trouvé de véritable Guppys Endler. Contrairement aux mâles de nombreuses populations de Guppys que j’avais examiné au Venezuela dans d'autres systèmes fluviaux, et qui montraient exclusivement des tons pastel orangé, légèrement rose, violet ou vert, les Guppys de Cumana montraient, eux, des zones de couleurs extraordinairement riches, de rouge intense, vert et jaune lumineux. Dans leur patron de coloration, ils dépassaient les populations que je connaissais plus loin, qui en dehors du lieu naturel de propagation du Guppy résultaient de lâchés de population d'élevage.
Il fut pour moi inattendu et surprenant cette inhabituelle étendue des variations des patrons de coloration, qui avait déjà été mentionné par Endler. Les mâles Endler sont certes variés dans leur coloration, cependant la diversité et les possibilités de combinaisons des éléments de coloration des populations sauvages d’Endlers sont uniques.
Par exemple, il y a d’une part les mâles qui ont de particulièrement larges secteurs rouge ou jaune sur le corps, et d’autre part aussi des individus où ces deux couleurs sont complètement absentes, mais qui portent par-dessus des zones brillantes argenté à vert de grosses taches noires, qui souvent ressemblent à de gros yeux à cause de leur pourtour vert lumineux. Les échantillons de coloration noire existent en petits points, grosses taches, bandes étroites ou larges surfaces. En outre la nageoire caudale des mâles est bordée de bleu, vert, ou encore d’orange-rouge. Entre les différentes variations de couleur rencontre-t-on dans les populations naturelles toutes les transitions concevables, si bien que c’est à peine si un mâle peut ressembler à un autre…
A la différence de la forme répandue chez les Aquariophiles, pour qui une queue prolongée en haut et en bas comme les formes connues de Poecilia reticulata d’élevage désignée par « double épée » est typique, la forme sauvage possède comme toutes les populations sauvages de guppys une queue d’abord arrondie puis avec l’âge un peu prolongée. Toutefois chez quelques exemplaires de la forme de Cumana elle peut se prolonger en pointe et prendre une forme de lyre.  
  
Le statut du Guppy de Cumana dans la taxonomie  
  
Sur la base des résultats de ses essais de croisements principalement vains entre les exemplaires de Cumana et les populations sauvages voisines de Guppys normaux, Endler fut donc d’avis en 1990 que ce poisson n’était pas identique à P.reticulata, mais  formait une espèce indépendante. En 2004, Alexander et Breden  publièrent les résultats de leurs très amples travaux, dans lesquels ils se posent la question. Tout au long de cette étude il s’agit de populations de Guppys capturés dans une vingtaine de ruisseaux et étangs dans les environs de Cumana. Pourtant ils ont constaté, que sur 100km en périphérie de la ville on ne trouve que des guppys normaux. Les Endlers ne se trouvent qu’à trois trois lieux différents à Cumana, qui sont tous à l’ouest du Rio Manzaranes, qui coule à travers la ville, c’est pourquoi ils donnèrent à ces trois populations le nom de guppy de Cumana. Ces résultats coïncident avec les résultats de ma récolte. Mon lieu de collecte décrit précédemment semble être identique à celui qu’ils ont appelé « Cumana Ouest ».
Sur la base de leurs recherches morphologiques, génétiques et ethologiques, dans lesquelles ils comparent les Guppys de Cumana aux populations de Guppys voisines, Alexander et Breden (2004) arrivent au résultat que le Guppy Endler diffère clairement du guppy normal sur le point morphologique (forme et couleur). Il est plus mince, et possède plus d’éléments orange, jaunes et noires, et dont la saturation et luminosité sont beaucoup plus intensives. Enfin, il apparaît sur quelques Endlers une double épée orange-rouge qui est absente chez toutes les autres populations de Guppys.
Puisque leurs analyses génétiques montrèrent cependant aucune indication sur le fait que ces populations de Cumana puissent former un groupe monophylétique, et puisque les études ethologiques montrent certes un comportement divergent des femelles Endlers par rapport aux choix des mâles, mais aucune incompatibilité génétique entre guppys normaux et Endlers, les auteurs en sont arrivés à la conclusion prudente, que les guppys de Cumana n’étaient pas une espèce indépendante mais un bon exemple de début de spéciation.  
  
Poecilia wingei, le guppy de Campoma  
  
En 2002 Poser et Kempkes entreprirent un voyage de collecte, pendant lequel ils ne capturèrent aucun Guppy de Cumana, mais à l’ouest de la ville, dans les environs de Orte Cariaco et Carupano, ils trouvèrent à 15 endroits différents des populations de Guppys. Il s’agissait en partie de Guppys normaux. D’autres populations, qu’ils trouvèrent au nord et à l’est de Cariaco et à l’ouest de Carupano, et appelèrent Guppys de Campoma, furent ensuite décrits sous le nom de Poecilia wingei (Poeser & al. 2005).
Comme principal élément caractéristique par rapport à P.reticulata, le guppy normal, qui montre un grand nombre de ressemblances, ils citèrent une différence dans le développement du gonopode. Une autre caractéristique du guppy de Campoma est sa coloration très métallique. Au contraire du titre trompeur de leur ouvrage (voir Bibliographie), ils donnèrent comme secteur de diffusion du Poecilia wingei non pas la péninsule de Paria, mais les eaux intérieures des lagunes de Campoma et Buena-Vista jusqu’à Carupano.
Dans le dernier paragraphe de la description il était question des relations avec l’Endler, dont les auteurs n’avaient aucun exemplaire pour l’étude comparative. Ils firent quand même la supposition, que le Guppy de Cumana de la Laguna de Los Patos pouvait très bien être une population de Poecilia wingei. Il est douteux, que les résultats de l’étude de Alexander et Breden soit considérés comme une confirmation du fait que P.wingei soit une espèce indépendante.
L’analyse critique des publications scientifiques pertinentes conduit par conséquent au résultat, qu’au contaire des avis impétueusement étendus sur internet il est encore complètement incertain que le guppy de Cumana si connu sous le nom de P.Endler soit identique à P.reticulata ou à Poecilia wingei, ou encore que ce soit une autre espèce.  
  
Comportement en aquarium  
  
A la grosse différence des formes de guppys répandues dans le commerce, qui souvent ne sont pas dégénérée juste d’apparence, les individus de cette forme sauvage d’Endlers, en particulier les mâles, vont se révéler considérablement plus vifs et montrer souvent leur riche répertoire de comportements. Ils sont plus vivants, actifs, réagissent tout de suite au moindre mouvement devant le bac et répondent aux dérangements par la formation de groupes compacts et une fuite rapide. Bien sûr les mâles , qui montrent presque constamment leur  tempérament aux femelles, mais aussi les femelles, défendent temporairement leurs territoires en aquarium, en particulier contre leurs congénères de même sexe.
En conséquence de sa petite taille et de son étonnante capacité d’adaptation aux différentes conditions de vie, l’Endler est un poisson d’aquarium ideal. Un aquarium bien planté par endroit avec une longueur de 60cm et un volume de 50L est un lieu de vie ideal pour une bonne douzaine de Guppys. Dans de beaucoup plus gros volume les poissons deviennent alors vraiment à l’aise, si toutefois ils sont maintenus en grand nombre. Le Guppy de Cumana peut aller sans problème avec des corydoras, des petits loricaridés, mais aussi des cichlidés nains, avec lesquels les formes sauvages de guppys normaux vivent souvent en milieu naturel.
En aquarium, le Guppy Endler accepte tout type de nourriture, aussi bien la nourriture vivante quelle qu’elle soit que la nourriture sèche industrielle, tant qu’elle a une taille qui convient. En particulier ils apprécient les nauplies d’Artemia. Les jeunes larves de moustiques sont aussi très appréciées, mais parfois avalées avec difficulté.
Les Endlers sont en milieu naturel des mangeurs d’algues, dont la principale source d’alimentation semble être les algues qui pousse sur les plantes, les roches et autres substrats et en même temps forme le lieu de vie de nombreux microorganismes, qui sont du coup aussi mangés par les poissons. Si on ne nourrit pas les guppys avec de la nourriture extrêmement riche, on peut observer aussi en aquarium qu’ils « picorent » un peu partout sur le sol, les plantes et le décor à la recherche de nourriture. Dans tous mes aquariums dans lesquels y vit un groupe de Guppys, il n’y a plus aucun problème d’algues. Les petits paquets d’algues filamenteuses que je mets régulièrement dans mes bacs sont rapidement réduits par les « picorements » incessants des Endlers.  
  
Elevage  
  
Il semble particulier de mentionner, que les individus sauvages d’Endlers ne mangent pas leur propre progéniture, comme peuvent en témoigner les jeunes nageant librement en groupe sous la surface. Cependant il est naturellement recommandé, pour éviter un trop gros stress aux jeunes, de mettre des plantes et d’autres végétaux comme protection et refuge. Sont bien adaptés les touffes de mousse de Java (Vesicularia dubyana), et des fougères de Java (Microsorum Pteropus) fllottant en surface, ou encore de large brins de Cabomba sp. , Limnophila sp. et Ceratophyllum sp..
Les jeunes guppys de Cumana sont nourris rapidement avec une nourriture riche. Après 4 semaines on peut déjà reconnaître les individus mâles dont le gonopode commence à se former. A l’âge de 5 semaines on peut aussi deviner le futur patron de coloration dont les taches noires apparaissent déjà. Le développement des couleurs des mâles est à peu près terminé au bout de 8 semaines. Les femelles peuvent à mon avis avoir leur première portée au bout d’environ deux mois. Les générations de ce poisson sont donc très courtes et ne durent donc qu’environ 8 semaines.
Mes études sur la reproduction des Guppys de Cumana ont eu pour résultat de remarquer que le patron de coloration des mâles est déterminé très largement par le patron de coloration de leur père, dont les caractéristiques individuelles de sa coloration se retrouvent chez son fils. La transmission du patrimoine génétique de la mère semble n’avoir que peu ou pas d’influence sur la coloration des mâles. Sur la base des observations précédentes on peut supposer qu’il n’est pas bien difficile, grâce à une sélection au cours des générations, d’obtenir au contraire des formes sauvages très variables de Guppys Endler, des patrons de coloration bien précis et identiques dans une population.  
  
Wolfgang Staeck  


Revenir en haut
pascalou
II Ecailles
II Ecailles

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2010
Messages: 141
Localisation: nimes
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
N°AFV: 11371

MessagePosté le: Mer 22 Sep 2010 - 11:18    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

Trés bon article :ok:
_________________
La vie à plus d'imagination que n'en portent nos rêves.


Revenir en haut
Ronan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 22 Sep 2010 - 17:05    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

Il est dommage que l'amalgame persiste entre endler's et wingei dans cet article....

En France, nous avons pris l'habitude de parler de wingei quand le poisson est issu de sauvage avec un suivi strict...
Et de Endler's quand on ne sait pas ! pour les formes d'animalerie, comme pour les suivis innexistant.

R.


Revenir en haut
Cedricwatrelot
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 22 Sep 2010 - 18:44    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

Ronan a écrit:

Il est dommage que l'amalgame persiste entre endler's et wingei dans cet article....

En France, nous avons pris l'habitude de parler de wingei quand le poisson est issu de sauvage avec un suivi strict...
Et de Endler's quand on ne sait pas ! pour les formes d'animalerie, comme pour les suivis innexistant.

R.

Et depuis que je me suis bien encré cela en tête, ça permet plus de clarté (enfin pour moi).


Revenir en haut
Magenta51
V Ecailles
V Ecailles

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2010
Messages: 1 825
Localisation: Reims,marne
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
N°AFV: 10/341

MessagePosté le: Mer 22 Sep 2010 - 19:06    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

Cedricwatrelot a écrit:
Ronan a écrit:
Il est dommage que l'amalgame persiste entre endler's et wingei dans cet article....

En France, nous avons pris l'habitude de parler de wingei quand le poisson est issu de sauvage avec un suivi strict...
Et de Endler's quand on ne sait pas ! pour les formes d'animalerie, comme pour les suivis innexistant.

R.





Et depuis que je me suis bien encré cela en tête, ça permet plus de clarté (enfin pour moi).




Idem pour moi  :ok:


Du Poecilia Wingei qui n'a pas de certif c'est un Endler's d'autant plus si ils ne proviennent pas de Campoma....


Par exemple pour la souche AFV de Poecilia Wingei Los Patos il est bien précisé: Poecilia Wingei "Endler's", Laguna Los Patos
_________________
le plus simple est souvent le meilleur


Revenir en haut
Ronan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 22 Sep 2010 - 21:46    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

:ok:

R.


Revenir en haut
BibiGaïl
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 25 Oct 2010 - 01:09    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

Wingeier Poecilia - Poésie, Kempkes 2005 Isbrucker E 
  Règne: Animalia
Phylum: Chordata
Classe: Actinoptérygiens
Ordre: Cyprinodontiformes
Famille: Poeciliidae
Genre: Poecilia
Espèce: Poecilia Wingeier


Poecilia Wingeier - Poésie, Kempkes et Isbrucker 2005

Nom commun:
(En anglais) de Endler livebearer. Endler. En espagnol, Guppy Endler.
Etymologie:
Il a été dédié à M. Øjvind Winge.  
Biotope:
Lacs, étangs et zones d'eau stagnante.
Distribution:
A l'origine de Patos de Laguna, au Venezuela.
Buena Vista Lagoon et Campoma Laguna, Péninsule de Paria Edo. Sucre  
Forme:
Très semblable à la Guppy (Poecilia reticulata), la différence la plus importante se produit dans le gonopode (organe sexuel mâle). Allongé, aplati latéralement en arrière, large, à tête plate, vers le haut la bouche, ce qui indique que mange à la surface, et un noir, les yeux brillants
Il ya plusieurs couleurs de fond, du rouge, orange, turquoise ou, à condition de taches rouges, orange, noir, turquoise, vert, bleu et blanc font un bel effet.
Une grande tache noire apparaît à l'âge adulte sur le ventre du mâle. Cette épée en forme d'ailettes qui est souvent achevé en rouge.
Les mâles ont une grande nageoire dorsale placée à peu près au milieu du dos.
Les scientifiques d'abord cru qu'ils étaient guppys sauvages, mais maintenant s'appuyer sur le fait qu'il est une espèce distincte.
Taille:
2 cm chez les mâles, les femelles sont nettement plus importants.
différences selon le sexe:
Mis à part la taille et la couleur, comme dans le cas de la Guppy, le mâle a un organe reproducteur, le gonopode. Très facile, d'une part l'absence de couleur de la femelle est plutôt terne, sans le spectacle coloré du mâle, le mâle enceintes poeciliids noir sous le ventre typique
Dans le second, la taille de la femelle, beaucoup plus grand.
tiers, le gonopode, organe copulateur qui transforme la nageoire anale masculine
Quatrièmement, la couleur très voyante chez les hommes, avec des couleurs vives et métalliques. La couleur de fond des femelles est habituellement gris, or ou argent. La file d'attente est transparent pour les bords supérieur et inférieur de couleur dans différentes longueurs.
Température:
Entre 20 et 25 º C. Résistent à des températures basses. 25 ° C pour la reproduction
Ph: 7,0 à 8
Dureté: 8 º à 18 º GH, 12 ° GH pour la reproduction
Eau:
L'hypothèse qui explique le coloré Endler il est basé sur la vie des eaux riches en algues vertes. L'eau doit être alcalin et dur, mais il est bien adapté à un large éventail de valeurs.
Verseau:
Pour sa taille, l'aquarium peut-être de dimensions réduites. Les plantes et les zones de baignade et des zones avec peu de courant.
Alimentation:
Ils sont omnivores, se nourrissant d'algues alimentaires en général et de vivre. Ils acceptent également de flocons.
Comportement:
Êtes paisible, propice au bac communautaire. Si la proportion d'hommes que chez les femmes est élevé, il est possible d'être toute tentative d'agression par le mâle dominant. Souvent, pendant un an au plus deux.
Reproduction:
La lecture est facile.
Ovovíparo. La gestation dure trois semaines, et les femelles donnent naissance environ 12 à 20 alevins seulement 2mm
Fed nauplii d'Artemia, et des échelles très écrasée diatomées
Grow, ils ont ignoré leurs parents et assez rapidement s'ils sont nourris correctement.
* Il est soupçonné que cette espèce est éteinte à l'état sauvage, bien que non confirmée, ce qui est certain, c'est qu'il existe un risque d'extinction. Par conséquent, pour maintenir et reproduire des exemplaires de captivité Endler multiplie le sens des responsabilités et de la sensibilité environnementale de l'amateur, et la satisfaction et la fierté qui est beaucoup plus grande quand elle peut mener à bien. Endler lecture est semblable à la Guppy et les ovovivipares. Il suffit de mettre ensemble un mâle et une femelle, et ils feront le reste. La période de gestation varie d'environ 20-25 jours après que nous recevons entre 10-20 alevins. Le Endler peut s'hybrider avec le Guppy. Ce fait, ainsi que la consanguinité élevé est dû à la perte progressive des caractères génétiques Endler. Il est donc recommandé de ne pas mélanger les deux espèces, et Endler cherchent à échanger des copies avec d'autres fans. Les couleurs, la diversité et de la santé de nos chiens seront agréablement récompensés.
Note:
1 .- Il doit son nom commun Dr. John Endler qui l'a découverte en 1975. Endler a donné une copie à Donn Eric Rosen, un taxonomiste spécialiste de le nommer, mais est malheureusement décédé avant d'avoir pu le faire. Plusieurs exemplaires de Donn Eric Rosen allé à Klaus Kallman du «New York Aquarium" qui a introduit dans la distribution en donnant le nom "Poecilia Endler's" pour les différencier des guppys. Il est apparu plus tard que Franklyn F. Bond et découvert en 1937, et consistait dans le Musée de zoologie de l'Université du Michigan.
  
l'espérance de vie 2 .-: 2 ans

3.-Il existe un risque élevé d'extinction dans leur habitat naturel, y compris certains disent même qu'il est éteint, mais il ya entre acuarofilos à travers le monde.
Depuis Endler peut s'hybrider avec le Guppy, ce qui, avec la consanguinité élevé est dû à la perte progressive des caractères génétiques Endler.
Il est donc recommandé de ne pas mélanger les deux espèces, éviter la consanguinité et ainsi essayer de garder ce genre si ce n'est que dans nos réservoirs.
Et aussi éviter de vendre des hybrides entre guppy et Endler, avec le nom de endler, conduisant à la tromperie qui les achètent, car si l'illusion persiste également disparaître de nos réservoirs.
Il ya des organisations à travers le monde ont du mal à faire au moins le monde des aquariums ne disparaissent pas "
Préparé par:
(Graterol Leonel)

:icon_study:    http://acuaristasdevenezuela.com.ve/portal/poecilia-wingei-poeser-kempkes-e…


Revenir en haut
Cedricwatrelot
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 25 Oct 2010 - 09:37    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

:ok:

Revenir en haut
BibiGaïl
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 25 Oct 2010 - 13:34    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

...intéressant ce point de vue des aquariophiles vénézuéliens!

Revenir en haut
pascal09
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 25 Oct 2010 - 17:23    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

oui stan,
ce serait intéressant de pouvoir converser avec eux, mais pour ma part, la barrière de la langue m'en empêche.


Revenir en haut
pascal09
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 25 Oct 2010 - 17:33    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

même avec les traducteurs du net, c'est du petit négre et puis moi y en a pas tout comprendre et puis moi parler espagnol comme une vache française

Revenir en haut
fab7860
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 25 Oct 2010 - 20:37    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

Super article :ok:

Pour moi converser avec eux, ça devrait le faire ... juste que certains terme plus technique qui serait un peu plus compliqué.

Tiens Stan, tu connais un forum Vénézuélien sur les poecilia :?:


Revenir en haut
BibiGaïl
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 25 Oct 2010 - 23:44    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

...sí señor Fab'
... :icon_study: :!:
Hablo poquito español negrito, como una vaca islandesa o una cabra scottish!


Revenir en haut
fab7860
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 26 Oct 2010 - 12:57    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis Répondre en citant

Si tu peux me trouver ça, se serait trop cool :mrgreen:

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:24    Sujet du message: article traduit sur les origines des endler's et wingéis

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum ->
Guppy de selection (Présentation obligatoire)
-> Formes sauvages & endlers
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Xooit.com :: Top Forums

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com